ACCUEIL
ŒUVRES
BIOGRAPHIE
ARTICLES
PUBLICATIONS
CONTACT/ACHAT
Le Street Pop n'existe pas, Tian est en train de l'inventer
par Annie de Veertens - Paris 2009

A contre-courant des streetartists confirmés venu récemment à la toile (et au marché de l'art contemporain), Tian, lui, se veut d'abord peintre et décline son travail dans les rues de Paris, Londres ou São Paulo ou Bristol.

Streetart, Pop Art, figuration narrative, Tian mélange peinture sérigraphiée, pochoir et bombe, marker pour en extraire un style unique au service des histoires abracadabrante(sque)s qu'il nous sert sur toile.

Ses protagonistes, anonymes ou stars, boxeur de Harlem, chanteuses de Soul, geishas, bull-terriers ou pin-up bondage ... s'échappent régulièrement de son atelier pour réapparaître sur les murs des villes.

Une approche vraiment fraîche, une technique d'une efficacité redoutable, des télescopages insensés ; Tian nous bouscule, "bordélise" nos repères et, l'air de rien, creuse le sillon d'une nouvelle tendance où se rejoignent collage urbain et sérigraphie "à la pop", StreetArt et peinture contemporaine.
Une chose est sûre :
c’est de la peinture.

Par Amnot Goudinoff - Paris 2006

On ne raconte pas la peinture de Tian ; c'est elle qui nous raconte.
Des histoires bizarres, variées, intriguantes, parfois drôles, parfois ambiguës.
Des histoires qui vous propulsent dans un univers interieur touffu, riche de références, peuplé d’êtres en déroute, d’animaux dangereux, d’enfants perdus, de femmes fatales et d'hommes en colère.

De la peinture narrative, donc, politiquement incorrecte et revendiquée comme telle. Combative et ludique, chaotique et figurative, amusante et cruelle.
Sans toutefois être dénuée d'une certaine tendresse à l'égard de ses protagonistes coincés dans leurs contradictions (douceur et méchanceté, amour et violence, innocence et culpabilité).

De la peinture matière. Acrylique, ocres, vinylique, marqueurs Posca™, bombe aérosol : les matériaux "rapides" privilégiés comme pour figer la narration dans un instantané plein de sens.

De la peinture sérigraphie, que Tian adopte et adapte ; qu'il mixe et remixe avec les techniques traditionnelles, pour en tirer l'essence accidentelle en s'éloignant de l'aspect mécanique qu'on reproche souvent à cette technique.

De la peinture fraîche. Occillant entre ses ainées Pop Art, Figuration Narrative, et les tendances contemporaines du Steet Art, et du numérique...
En gestation d'un style qui s'affirme déjà de façon lisible tout en s'imposant d'évoluer constamment.

De la peinture curieuse. Un itinéraire hors norme, une voie prometteuse pour ce disciple impertinent de Rauschenberg et Rancillac, de Warhol et Basquiat, de Banksy et MissVan.

Vous avez dit quoi ?


“On reconnaitrait ta patte entre toutes.” (Marie)

“Papa, t’a pas trés bien dessiné le costume de Batman”
(Timothée)

“Votre typographie, votre sérigraphie... Vos sens me prennent tout entier !”
(Coco)

“Un travail intriguant et surtout très efficace...!
J'espère avoir l'occasion de revisiter les toiles. Beaucoup de plaisir, merci”
(Adline)

“Un bull terrier qui pointe le bout de son museau”(...)
"Attention, que du bien léché"
(Ouest France)